Sur cette partie, la circulation ne reprend toutefois que sur une seule bande dans un premier temps et la vitesse y est donc limitée à 50 km/h, poursuivent les forces de l'ordre. Lundi, ce sont les sorties "Chênée" et "18 Arcades" de la E25 qui avaient été rouvertes à la circulation dans les deux sens. Le tunnel de Cointe n'est cependant pas encore complètement accessible. Un tronçon, compris entre le "Val Benoît" et la sortie "Grosses Battes", reste en effet toujours inutilisable. L'axe routier a été fort touché par les intempéries qui ont ravagé la région liégeoise. En débordant, l'Ourthe a submergé le quartier d'Angleur ainsi que le tunnel de Cointe dans ses parties situées en rive droite de la Meuse ("Grosses Battes" et "Kinkempois"), au point que le Service public de Wallonie (SPW) avait annoncé la fermeture du tunnel pour plusieurs semaines. Des opérations de pompage de grande envergure ont dû être réalisées. En marge de ces pompages, il faut également vérifier la fonctionnalité du tunnel, les installations techniques ou encore les caméras de surveillance nécessaires à son bon fonctionnement. Deux semaines après les inondations, la situation n'est donc pas encore totalement rétablie sur cet axe autoroutier majeur, long de plus de 12 kilomètres et qui assure une connexion directe entre les autoroutes situées au nord et à l'ouest de l'agglomération liégeoise et celle du Luxembourg. (Belga)

Sur cette partie, la circulation ne reprend toutefois que sur une seule bande dans un premier temps et la vitesse y est donc limitée à 50 km/h, poursuivent les forces de l'ordre. Lundi, ce sont les sorties "Chênée" et "18 Arcades" de la E25 qui avaient été rouvertes à la circulation dans les deux sens. Le tunnel de Cointe n'est cependant pas encore complètement accessible. Un tronçon, compris entre le "Val Benoît" et la sortie "Grosses Battes", reste en effet toujours inutilisable. L'axe routier a été fort touché par les intempéries qui ont ravagé la région liégeoise. En débordant, l'Ourthe a submergé le quartier d'Angleur ainsi que le tunnel de Cointe dans ses parties situées en rive droite de la Meuse ("Grosses Battes" et "Kinkempois"), au point que le Service public de Wallonie (SPW) avait annoncé la fermeture du tunnel pour plusieurs semaines. Des opérations de pompage de grande envergure ont dû être réalisées. En marge de ces pompages, il faut également vérifier la fonctionnalité du tunnel, les installations techniques ou encore les caméras de surveillance nécessaires à son bon fonctionnement. Deux semaines après les inondations, la situation n'est donc pas encore totalement rétablie sur cet axe autoroutier majeur, long de plus de 12 kilomètres et qui assure une connexion directe entre les autoroutes situées au nord et à l'ouest de l'agglomération liégeoise et celle du Luxembourg. (Belga)