"Le déconfinement est un processus complexe qui va nécessiter de maintenir ou d'accentuer certains outils que nous avons déjà et d'en mettre d'autres à disposition", a expliqué Emmanuel André. "Le jour où ce sera nécessaire, et en complémentarité avec d'autres approches, oui (le traçage) sera probablement un des outils que nous aurons à dispositions." L'utilisation des données des smartphones avait été évoquée jeudi par la Première ministre Sophie Wilmès à la Chambre. Dès le début de la pandémie en Belgique, le ministre des Télécoms, Philippe De Backer, a créé un groupe de travail sur le sujet, conseillé par un comité éthique et en lien avec la Commission européenne ainsi qu'avec les experts du groupe chargé de préparer la stratégie de sortie de crise. En France, l'Élysée a donné son feu vert au projet "StopCovid". Ce dernier développe une application visant à limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission. L'objectif est de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade, rapporte Le Monde. (Belga)

"Le déconfinement est un processus complexe qui va nécessiter de maintenir ou d'accentuer certains outils que nous avons déjà et d'en mettre d'autres à disposition", a expliqué Emmanuel André. "Le jour où ce sera nécessaire, et en complémentarité avec d'autres approches, oui (le traçage) sera probablement un des outils que nous aurons à dispositions." L'utilisation des données des smartphones avait été évoquée jeudi par la Première ministre Sophie Wilmès à la Chambre. Dès le début de la pandémie en Belgique, le ministre des Télécoms, Philippe De Backer, a créé un groupe de travail sur le sujet, conseillé par un comité éthique et en lien avec la Commission européenne ainsi qu'avec les experts du groupe chargé de préparer la stratégie de sortie de crise. En France, l'Élysée a donné son feu vert au projet "StopCovid". Ce dernier développe une application visant à limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission. L'objectif est de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade, rapporte Le Monde. (Belga)