Les parlementaires N-VA, Open Vld, CD&V et MR avaient annoncé jeudi soir avoir signé un texte de 120 pages, dans lequel des recommandations sont regroupées en une centaine d'articles. "Ce texte donne l'impression qu'il est à prendre ou à laisser, ce qui est une méthode pour le moins cavalière", a déploré dans les rangs de l'opposition Georges Gilkinet (Ecolo). "Il risque également de tuer notre travail parlementaire. Des commissions comme la nôtre ne peuvent fonctionner que si on parvient à travailler au-delà des échéances électorales et des clivages majorité contre opposition", a renchéri Benoît Dispa pour le cdH. Aucun des partis d'opposition n'a été associé aux discussions, a pour sa part regretté Peter Vanvelthoven (sp.a). Ce dernier a par ailleurs demandé que les partis signataires du texte détaillent "ce qui a réellement été convenu" à propos de la levée du secret bancaire après la bisbrouille qui a éclaté ce week-end entre le CD&V et l'Open Vld sur le sujet. "Le texte est clair et sans ambiguité. Cessons de croire qu'il n'y a pas d'unité dans la majorité", lui a rétorqué Luk Van Biesen (Open Vld) selon qui le but des quatre partis était avant tout "de valoriser le travail de la commission en présentant un texte global sur lequel tout le monde peut s'entendre". La commission parlementaire se réunira à nouveau, sans doute au finish, la semaine prochaine ou la suivante. "L'objectif est toujours d'avancer le plus rapidement possible", a conclu son président, Ahmed Laaouej (PS). (Belga)

Les parlementaires N-VA, Open Vld, CD&V et MR avaient annoncé jeudi soir avoir signé un texte de 120 pages, dans lequel des recommandations sont regroupées en une centaine d'articles. "Ce texte donne l'impression qu'il est à prendre ou à laisser, ce qui est une méthode pour le moins cavalière", a déploré dans les rangs de l'opposition Georges Gilkinet (Ecolo). "Il risque également de tuer notre travail parlementaire. Des commissions comme la nôtre ne peuvent fonctionner que si on parvient à travailler au-delà des échéances électorales et des clivages majorité contre opposition", a renchéri Benoît Dispa pour le cdH. Aucun des partis d'opposition n'a été associé aux discussions, a pour sa part regretté Peter Vanvelthoven (sp.a). Ce dernier a par ailleurs demandé que les partis signataires du texte détaillent "ce qui a réellement été convenu" à propos de la levée du secret bancaire après la bisbrouille qui a éclaté ce week-end entre le CD&V et l'Open Vld sur le sujet. "Le texte est clair et sans ambiguité. Cessons de croire qu'il n'y a pas d'unité dans la majorité", lui a rétorqué Luk Van Biesen (Open Vld) selon qui le but des quatre partis était avant tout "de valoriser le travail de la commission en présentant un texte global sur lequel tout le monde peut s'entendre". La commission parlementaire se réunira à nouveau, sans doute au finish, la semaine prochaine ou la suivante. "L'objectif est toujours d'avancer le plus rapidement possible", a conclu son président, Ahmed Laaouej (PS). (Belga)