Les attentats de novembre ont constitué un tournant, explique Europol, car une tactique de l'Etat islamique avait été introduite combinant des armes et des gilets explosifs, avec pour objectif de faire le plus de victimes possible. "La manière dont ces attaques ont été préparées et exécutées, avec des combattants sur le retour, répondant très probablement aux instructions de dirigeants de l'EI, combinés à des exécutants locaux, nous fait supposer que de telles attaques se produiront encore dans un futur proche dans l'UE", a expliqué le directeur d'Interpol Rob Wainwright. L'organisation évoque une menace pour l'Espagne et le Portugal ainsi que les pays européens qui font partie de la coalition pour lutter contre l'EI, spécifiquement la Belgique, la France, l'Italie et le Royaume-Uni. L'attention n'est pas juste portée aux attaques bien organisées, mais également aux "loups solitaires" qui peuvent frapper. Europol comptabilise par ailleurs 211 attentats qui ont été déjoués, avortés ou commis dans l'Union en 2015. Les attaques impliquant des djihadistes sont passées de une en 2014 à 17 l'an dernier, dont 15 en France et deux au Danemark. (Belga)

Les attentats de novembre ont constitué un tournant, explique Europol, car une tactique de l'Etat islamique avait été introduite combinant des armes et des gilets explosifs, avec pour objectif de faire le plus de victimes possible. "La manière dont ces attaques ont été préparées et exécutées, avec des combattants sur le retour, répondant très probablement aux instructions de dirigeants de l'EI, combinés à des exécutants locaux, nous fait supposer que de telles attaques se produiront encore dans un futur proche dans l'UE", a expliqué le directeur d'Interpol Rob Wainwright. L'organisation évoque une menace pour l'Espagne et le Portugal ainsi que les pays européens qui font partie de la coalition pour lutter contre l'EI, spécifiquement la Belgique, la France, l'Italie et le Royaume-Uni. L'attention n'est pas juste portée aux attaques bien organisées, mais également aux "loups solitaires" qui peuvent frapper. Europol comptabilise par ailleurs 211 attentats qui ont été déjoués, avortés ou commis dans l'Union en 2015. Les attaques impliquant des djihadistes sont passées de une en 2014 à 17 l'an dernier, dont 15 en France et deux au Danemark. (Belga)