En 2016 à la même heure, l'événement organisé par l'Association française contre les myopathies (AFM) s'était achevé avec 80,31 millions d'euros de promesses au compteur, mais au final c'étaient 92,7 millions d'euros qui avaient été recueillis, les dons peuvant être envoyés pendant la semaine qui suit la manifestation télévisée. Le Téléthon 2017 s'est déroulé dans un contexte général de baisse des dons en France. En 2016, le nombre de foyers qui ont déclaré au fisc un don à une association (5,28 millions) a diminué de plus de 4% par rapport à 2015, alors qu'il avait peu varié depuis dix ans, selon le baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités. Cette année, le compteur du marathon caritatif a ralenti notamment pendant le vaste hommage populaire au chanteur français Johnny Hallyday qui a eu lieu samedi à Paris. "La France était endeuillée. On sait que la France qui a pleuré Johnny Hallyday est en grande partie celle qui donne aussi pour le Téléthon. On peut comprendre que les Français n'avaient pas la tête à ça. Je suis sûre qu'ils complèteront dans les jours qui viennent ce compteur qui n'est pas au même niveau que l'an passé", a déclaré Laurence Tiennot-Herment, la présidente de l'association organisatrice, l'AFM-Téléthon. La recherche sur les maladies rares en France a plus que jamais besoin de financements. En 2016, l'AFM-Téléthon a consacré 73,1 millions d'euros à la recherche et au développement de nouvelles thérapies. Au-delà des enjeux de recherche, le Téléthon est un événement populaire à part: il mobilise 200.000 bénévoles, se déroule dans 10.000 communes françaises (presque une sur trois) avec une ribambelle de défis insolites, de l'écharpe de 79 kilomètres de long tricotée à Beynat (centre) à l'omelette de 15.000 oeufs concoctée dans les arènes de Fréjus (sud). (Belga)

En 2016 à la même heure, l'événement organisé par l'Association française contre les myopathies (AFM) s'était achevé avec 80,31 millions d'euros de promesses au compteur, mais au final c'étaient 92,7 millions d'euros qui avaient été recueillis, les dons peuvant être envoyés pendant la semaine qui suit la manifestation télévisée. Le Téléthon 2017 s'est déroulé dans un contexte général de baisse des dons en France. En 2016, le nombre de foyers qui ont déclaré au fisc un don à une association (5,28 millions) a diminué de plus de 4% par rapport à 2015, alors qu'il avait peu varié depuis dix ans, selon le baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités. Cette année, le compteur du marathon caritatif a ralenti notamment pendant le vaste hommage populaire au chanteur français Johnny Hallyday qui a eu lieu samedi à Paris. "La France était endeuillée. On sait que la France qui a pleuré Johnny Hallyday est en grande partie celle qui donne aussi pour le Téléthon. On peut comprendre que les Français n'avaient pas la tête à ça. Je suis sûre qu'ils complèteront dans les jours qui viennent ce compteur qui n'est pas au même niveau que l'an passé", a déclaré Laurence Tiennot-Herment, la présidente de l'association organisatrice, l'AFM-Téléthon. La recherche sur les maladies rares en France a plus que jamais besoin de financements. En 2016, l'AFM-Téléthon a consacré 73,1 millions d'euros à la recherche et au développement de nouvelles thérapies. Au-delà des enjeux de recherche, le Téléthon est un événement populaire à part: il mobilise 200.000 bénévoles, se déroule dans 10.000 communes françaises (presque une sur trois) avec une ribambelle de défis insolites, de l'écharpe de 79 kilomètres de long tricotée à Beynat (centre) à l'omelette de 15.000 oeufs concoctée dans les arènes de Fréjus (sud). (Belga)