Le taux est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset. Toujours en données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a diminué de 14.000 personnes en février, a également annoncé l'Agence pour l'emploi, située à Nuremberg (sud). "L'évolution sur le marché du travail continue d'être positive", a constaté son président Frank Weise dans un communiqué. "Le nombre des personnes sans emploi a diminué en février, les emplois soumis à la sécurité sociale sont nettement supérieurs au niveau d'il y a un an et la demande des entreprises en nouvelle main d'oeuvre reste à un niveau élevé", a-t-il énuméré. Moins représentatif d'une tendance de fond mais référence dans le débat public en Allemagne, le taux de chômage brut est resté à 6,3%, comme en janvier, tandis que le nombre de demandeurs d'emplois s'est élevé à 2,76 millions de personnes, une baisse de 15.000 par rapport au mois précédent. Le marché du travail tire profit de la bonne santé de l'économie allemande sur fond de prix du pétrole bas, d'un euro modéré et de la politique ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). (Belga)

Le taux est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset. Toujours en données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a diminué de 14.000 personnes en février, a également annoncé l'Agence pour l'emploi, située à Nuremberg (sud). "L'évolution sur le marché du travail continue d'être positive", a constaté son président Frank Weise dans un communiqué. "Le nombre des personnes sans emploi a diminué en février, les emplois soumis à la sécurité sociale sont nettement supérieurs au niveau d'il y a un an et la demande des entreprises en nouvelle main d'oeuvre reste à un niveau élevé", a-t-il énuméré. Moins représentatif d'une tendance de fond mais référence dans le débat public en Allemagne, le taux de chômage brut est resté à 6,3%, comme en janvier, tandis que le nombre de demandeurs d'emplois s'est élevé à 2,76 millions de personnes, une baisse de 15.000 par rapport au mois précédent. Le marché du travail tire profit de la bonne santé de l'économie allemande sur fond de prix du pétrole bas, d'un euro modéré et de la politique ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). (Belga)