La CSC et la FGTB, les deux plus grands syndicats, ne baisseraient néanmoins que d'environ 1% tandis que la CGSLB monterait de moins de 2%.

La CSC emporterait ainsi 52,3% des voix au sein des Comités de prévention et de protection du travail (-1,2% par rapport à 2008) et 55,8% dans les conseils d'entreprise (-1,6%). La FGTB enregistrerait elle quasiment un statu quo: 35,6% aux conseils d'entreprise (-0,6%) et 36,4% aux CPPT (-0,3%).

De son côté, la CGSLB monterait à 11,4% dans les conseils d'entreprise (+1,7%) et à 11,3% dans les CPPT (+1,5%). Sept travailleurs sur dix auront été voter pour ces élections. La participation serait en léger recul par rapport au 71% de 2008.

Ces chiffres provisoires doivent être confirmés mardi par le Service public fédéral de l'Emploi et de la concertation sociale.

La CSC et la FGTB, les deux plus grands syndicats, ne baisseraient néanmoins que d'environ 1% tandis que la CGSLB monterait de moins de 2%. La CSC emporterait ainsi 52,3% des voix au sein des Comités de prévention et de protection du travail (-1,2% par rapport à 2008) et 55,8% dans les conseils d'entreprise (-1,6%). La FGTB enregistrerait elle quasiment un statu quo: 35,6% aux conseils d'entreprise (-0,6%) et 36,4% aux CPPT (-0,3%). De son côté, la CGSLB monterait à 11,4% dans les conseils d'entreprise (+1,7%) et à 11,3% dans les CPPT (+1,5%). Sept travailleurs sur dix auront été voter pour ces élections. La participation serait en léger recul par rapport au 71% de 2008. Ces chiffres provisoires doivent être confirmés mardi par le Service public fédéral de l'Emploi et de la concertation sociale.