Le parlement fédéral a approuvé jeudi les dispositions fiscales pour 2022, mais sans baisser la TVA sur l'énergie de 21 à 6%. Le débat se poursuit cependant au sein du gouvernement fédéral. "Le Syndicat des locataires continue de soutenir cette solution qui a l'avantage d'accorder immédiatement aux plus précaires un ballon d'oxygène financier plus que nécessaire actuellement", souligne l'association de conseil aux locataires. Le Syndicat des locataires avance que cette mesure qui aurait l'avantage de profiter tant aux locataires qu'aux bailleurs. "Il est urgent d'agir pour soutenir notamment les ménages les plus pauvres qui doivent parfois faire le choix entre honorer leurs factures ou leur loyer", souligne le Syndicat. Les loyers devraient subir en 2022 une indexation plus importante que les années précédentes. Par ailleurs, le Syndicat des locataires demande que soit octroyé aux ménages à très bas revenus un chèque énergie d'une valeur de 300 euros minimum. (Belga)

Le parlement fédéral a approuvé jeudi les dispositions fiscales pour 2022, mais sans baisser la TVA sur l'énergie de 21 à 6%. Le débat se poursuit cependant au sein du gouvernement fédéral. "Le Syndicat des locataires continue de soutenir cette solution qui a l'avantage d'accorder immédiatement aux plus précaires un ballon d'oxygène financier plus que nécessaire actuellement", souligne l'association de conseil aux locataires. Le Syndicat des locataires avance que cette mesure qui aurait l'avantage de profiter tant aux locataires qu'aux bailleurs. "Il est urgent d'agir pour soutenir notamment les ménages les plus pauvres qui doivent parfois faire le choix entre honorer leurs factures ou leur loyer", souligne le Syndicat. Les loyers devraient subir en 2022 une indexation plus importante que les années précédentes. Par ailleurs, le Syndicat des locataires demande que soit octroyé aux ménages à très bas revenus un chèque énergie d'une valeur de 300 euros minimum. (Belga)