La ministre bruxelloise a rappelé que la Région-capitale souhaitait plus que jamais une solution structurelle et équilibrée évitant les zones les plus densément peuplées. "Pour ce faire, il s'agira donc pour le fédéral d'enfin mettre en place les quick-wins de ce dossier que sont l'allongement de la nuit et la mise en place d'une autorité de contrôle indépendante", a-t-elle commenté vendredi après-midi. Céline Fremault s'est par ailleurs dite résolument animée par l'envie de voir ce dossier évoluer favorablement et disponible pour toute concertation avec le fédéral et les autres régions. Selon la ministre bruxelloise, des groupes de travail avaient été envisagés mais ils ne se sont jamais réunis, dans un contexte où "la concertation a fait cruellement défaut depuis le début de la législature". Elle a enfin rappelé qu'il y avait extrême urgence dans ce dossier. Le 13 juin prochain entrera en vigueur le règlement européen sur les restrictions d'exploitations qui compliquera considérablement toute modification des plans et procédures de vols. (Belga)