Auparavant, le contrôle visuel de la carte de la DG Personnes handicapées suffisait. Seconde difficulté du nouveau système : deux véhicules sont auto...

Auparavant, le contrôle visuel de la carte de la DG Personnes handicapées suffisait. Seconde difficulté du nouveau système : deux véhicules sont autorisés par carte, " alors que, se plaignent des associations de moins valides, une carte de stationnement est attachée à une personne et non à un véhicule ". Il se fait que deux autorités différentes interviennent ici : la police pour la gestion des emplacements et le SPF Sécurité sociale pour l'octroi des cartes de handicapés, sans se préoccuper de leur utilisation. Le fait que les cartes des handicapés ne soient ni numérisées ni directement reliées à une plaque d'immatriculation entraîne ainsi régulièrement une verbalisation à tort. Une numérisation de ces cartes est dès lors envisagée.