Le SPF Affaires étrangères a mis en place un système de feu de signalisation pour communiquer de façon claire sur les destinations pouvant accueillir des touristes. "Cela permet de voir en un coup d'?il comment les choses se présentent pour la destination en question", indique le porte-parole. Le feu vert signifie que les voyages sont possibles, le feu orange que les voyages sont possibles sous réserve de quarantaine ou d'autres conditions, et le feu rouge que les voyages ne sont pas possibles pour le moment. "Bien entendu, un conseil n'est pas contraignant, les touristes peuvent choisir les risques qu'ils souhaitent prendre. Les voyages non nécessaires en dehors de ces 32 pays européens resteront pour l'instant interdits. Mais il y a de fortes chances que cela évolue dans les prochaines semaines", selon Karl Lagatie. Les voyageurs sont également invités à enregistrer leur séjour sur Travellers Online. Le SPF Affaires étrangères pourra ainsi plus facilement les informer et leur apporter un soutien si nécessaire. Karl Lagatie informe qu'en cas de recrudescence du coronavirus, ce canal sera utilisé. Il met cependant en garde au sujet du rapatriement: "En premier lieu, ce sera aux voyageurs eux-mêmes de trouver une solution. Ce n'est que dans des situations très exceptionnelles, comme ce printemps, que les Affaires étrangères interviennent. Un rapatriement est toujours envisagé en dernier recours". (Belga)

Le SPF Affaires étrangères a mis en place un système de feu de signalisation pour communiquer de façon claire sur les destinations pouvant accueillir des touristes. "Cela permet de voir en un coup d'?il comment les choses se présentent pour la destination en question", indique le porte-parole. Le feu vert signifie que les voyages sont possibles, le feu orange que les voyages sont possibles sous réserve de quarantaine ou d'autres conditions, et le feu rouge que les voyages ne sont pas possibles pour le moment. "Bien entendu, un conseil n'est pas contraignant, les touristes peuvent choisir les risques qu'ils souhaitent prendre. Les voyages non nécessaires en dehors de ces 32 pays européens resteront pour l'instant interdits. Mais il y a de fortes chances que cela évolue dans les prochaines semaines", selon Karl Lagatie. Les voyageurs sont également invités à enregistrer leur séjour sur Travellers Online. Le SPF Affaires étrangères pourra ainsi plus facilement les informer et leur apporter un soutien si nécessaire. Karl Lagatie informe qu'en cas de recrudescence du coronavirus, ce canal sera utilisé. Il met cependant en garde au sujet du rapatriement: "En premier lieu, ce sera aux voyageurs eux-mêmes de trouver une solution. Ce n'est que dans des situations très exceptionnelles, comme ce printemps, que les Affaires étrangères interviennent. Un rapatriement est toujours envisagé en dernier recours". (Belga)