Mme Gennez déplore la façon dont le président de la N-VA, Bart De Wever, s'est, à ses yeux, proclamé formateur et est prêt à soutenir le gouvernement en affaires courantes. Un gouvernement, a-t-elle rappelé, qui n'est pas parvenu à réaliser une réforme de l'Etat et qui a été sanctionné par l'électeur.

Les socialistes flamands veulent négocier la formation d'un nouveau gouvernement avec un nouvel accord de majorité. "Nous n'allons quand même pas faire comme s'il ne s'était rien passé le 13 juin. Ce serait par trop ironique", a souligné Mme Gennez.

Le sp.a est toujours disposé à trouver des solutions et continuera à formuler des solutions.

"Nous voulons être une partie de la solution. Nous n'avons jamais été une partie du problème", a-t-elle ajouté.

Mme Gennez a appelé les vainqueurs des élections au nord et au sud du pays à prendre leurs responsabilités. Le dossier de la fermeture d'Opel à Anvers montre à quel point un gouvernement énergique est indispensable, a-t-elle fait remarquer.

Levif.be avec belga

Mme Gennez déplore la façon dont le président de la N-VA, Bart De Wever, s'est, à ses yeux, proclamé formateur et est prêt à soutenir le gouvernement en affaires courantes. Un gouvernement, a-t-elle rappelé, qui n'est pas parvenu à réaliser une réforme de l'Etat et qui a été sanctionné par l'électeur. Les socialistes flamands veulent négocier la formation d'un nouveau gouvernement avec un nouvel accord de majorité. "Nous n'allons quand même pas faire comme s'il ne s'était rien passé le 13 juin. Ce serait par trop ironique", a souligné Mme Gennez. Le sp.a est toujours disposé à trouver des solutions et continuera à formuler des solutions. "Nous voulons être une partie de la solution. Nous n'avons jamais été une partie du problème", a-t-elle ajouté. Mme Gennez a appelé les vainqueurs des élections au nord et au sud du pays à prendre leurs responsabilités. Le dossier de la fermeture d'Opel à Anvers montre à quel point un gouvernement énergique est indispensable, a-t-elle fait remarquer. Levif.be avec belga