Il est prolongé de quelques mois et sera encore valable au premier trimestre 2022, ont annoncé en conférence de presse le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne. Ce chômage temporaire pour "force majeure", spécifique à la pandémie, concerne tous les secteurs, dès le moment où une entreprise fait basculer certains travailleurs en chômage partiel ou complet, que ce soit pour cause de baisse d'activité ou de fermeture forcée. La mesure est prolongée d'un trimestre, comme toute une série d'autres mesures exposées en conférence de presse par plusieurs membres du gouvernement. C'est le cas par exemple de la prime de 25 euros par mois pour certains publics fragiles (Grapa, personnes touchant des allocations pour handicapés et bénéficiaires du revenu d'intégration sociale). (Belga)

Il est prolongé de quelques mois et sera encore valable au premier trimestre 2022, ont annoncé en conférence de presse le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre de l'Économie et du Travail Pierre-Yves Dermagne. Ce chômage temporaire pour "force majeure", spécifique à la pandémie, concerne tous les secteurs, dès le moment où une entreprise fait basculer certains travailleurs en chômage partiel ou complet, que ce soit pour cause de baisse d'activité ou de fermeture forcée. La mesure est prolongée d'un trimestre, comme toute une série d'autres mesures exposées en conférence de presse par plusieurs membres du gouvernement. C'est le cas par exemple de la prime de 25 euros par mois pour certains publics fragiles (Grapa, personnes touchant des allocations pour handicapés et bénéficiaires du revenu d'intégration sociale). (Belga)