Lundi, le gouvernement du Sud-Soudan a déclaré l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 Sud-Soudanais sont touchés, selon des organisations liées à l'ONU. "Le président Omar el-Béchir a ordonné aux autorités soudanaises d'offrir tous les services nécessaires pour garantir que l'aide humanitaire arrive au Soudan du Sud par le territoire soudanais", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour. Indépendant depuis 2011, le Soudan du Sud a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de trois millions de déplacés, malgré le déploiement de quelque 12.000 Casques bleus. Plus de 300.000 Sud-Soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le début de la guerre, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Les organisations humanitaires ont déploré une famine "causée par l'homme", les combats ayant obligé nombre de Sud-soudanais à fuir leur foyer et fait chuter la production agricole. Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a promis mardi qu'un "accès sans restriction" serait accordé aux humanitaires. (Belga)

Lundi, le gouvernement du Sud-Soudan a déclaré l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 Sud-Soudanais sont touchés, selon des organisations liées à l'ONU. "Le président Omar el-Béchir a ordonné aux autorités soudanaises d'offrir tous les services nécessaires pour garantir que l'aide humanitaire arrive au Soudan du Sud par le territoire soudanais", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour. Indépendant depuis 2011, le Soudan du Sud a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de trois millions de déplacés, malgré le déploiement de quelque 12.000 Casques bleus. Plus de 300.000 Sud-Soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le début de la guerre, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Les organisations humanitaires ont déploré une famine "causée par l'homme", les combats ayant obligé nombre de Sud-soudanais à fuir leur foyer et fait chuter la production agricole. Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a promis mardi qu'un "accès sans restriction" serait accordé aux humanitaires. (Belga)