"Les indépendants vont à nouveau payer pour une situation dont ils ne sont nullement responsables", déplore le SNI. Si l'application de la mesure dans la Région de Bruxelles-Capitale ne l'offusquait pas, car elle permettait à l'horeca de profiter des assouplissements déjà édictés ailleurs (comme un élargissement des heures d'ouverture), pour la Wallonie, la mesure ne passe pas et est considérée comme un retour en arrière. Le SNI affirme par ailleurs que le Covid Safe Ticket n'aidera pas à diminuer les contaminations au coronavirus. "Tant qu'il y aura 30 à 40% de réfractaires à la vaccination, le virus continuera à circuler et il y aura toujours autant de contaminations. Par contre, si l'objectif du pass sanitaire est d'inciter à la vaccination, qu'on le dise clairement et que les politiques prennent leurs responsabilités mais qu'on arrête de prendre les indépendants en otage?!?" (Belga)

"Les indépendants vont à nouveau payer pour une situation dont ils ne sont nullement responsables", déplore le SNI. Si l'application de la mesure dans la Région de Bruxelles-Capitale ne l'offusquait pas, car elle permettait à l'horeca de profiter des assouplissements déjà édictés ailleurs (comme un élargissement des heures d'ouverture), pour la Wallonie, la mesure ne passe pas et est considérée comme un retour en arrière. Le SNI affirme par ailleurs que le Covid Safe Ticket n'aidera pas à diminuer les contaminations au coronavirus. "Tant qu'il y aura 30 à 40% de réfractaires à la vaccination, le virus continuera à circuler et il y aura toujours autant de contaminations. Par contre, si l'objectif du pass sanitaire est d'inciter à la vaccination, qu'on le dise clairement et que les politiques prennent leurs responsabilités mais qu'on arrête de prendre les indépendants en otage?!?" (Belga)