Onze secondes plus tard, c'est un autre trio qui franchissait la ligne d'arrivée. Floris De Tier (LottoNL-Jumbo) a pris la sixième place finale derrière l'Italien Alessandro De Marchi (BMC) et devant le Néerlandais Jetse Bol (Manzana Postobon) qui profite de cette échappée pour reprendre 8:09 à Froome et s'installer en 7e place du général à 46 secondes du Britannique qui est toujours solide leader. Ce n'est que la deuxième victoire professionnelle pour Mohoric, 22 ans. Peut-être un déclic pour le jeune coureur slovène qui avait impressionné dans les catégories de jeunes en devenant notamment champion du monde juniors en 2012 et espoirs en 2013. Sa seule victoire chez les pro jusqu'à présent était un succès d'étape au Tour of Hainan en Chine en 2016. C'est désormais devenu une habitude dans ces étapes accidentées, le peloton a laissé faire et donné la possibilité à une échapée de quinze coureurs de se former: Alessandro De Marchi (BMC), Richard Carapaz, Jose Joaquin Rojas (Movistar), Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), Floris De Tier (LottoNL-Jumbo), Matej Mohoric et Przemyslaw Niemiec (UAE Team Emirates), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Arnaud Courteille (FDJ), Luis Angel Mate, Anthony Perez (Cofidis), Rafael Reis (Caja Rural-Seguros RGA),Aldemar Reyes et Jetse Bol (Manzana-Postobon). Alors que Jonas Van Genechten (Cofidis) abandonnait, les hommes de tête augmentaient leur avance. A une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, Mohoric est parvenu à distancer ses compagnons d'échappées dans l'ascension du Castillo de Cuenca (cat.3). Deux trios se sont alors lancés à sa poursuite, mais le Slovène a bien résisté en exploitant ses bonnes qualités de descendeur et de rouleur dans les derniers kilomètres. Samedi, les coureurs affronteront la 8e étape entre Hellin et Xorret de Cati (199,5 km). Les favoris seront une nouvelle fois attendus au tournant sur l'Alto Xorret de Cati (cat.1) dont le sommet est situé à moins de trois kilomètres de la ligne d'arrivée. (Belga)

Onze secondes plus tard, c'est un autre trio qui franchissait la ligne d'arrivée. Floris De Tier (LottoNL-Jumbo) a pris la sixième place finale derrière l'Italien Alessandro De Marchi (BMC) et devant le Néerlandais Jetse Bol (Manzana Postobon) qui profite de cette échappée pour reprendre 8:09 à Froome et s'installer en 7e place du général à 46 secondes du Britannique qui est toujours solide leader. Ce n'est que la deuxième victoire professionnelle pour Mohoric, 22 ans. Peut-être un déclic pour le jeune coureur slovène qui avait impressionné dans les catégories de jeunes en devenant notamment champion du monde juniors en 2012 et espoirs en 2013. Sa seule victoire chez les pro jusqu'à présent était un succès d'étape au Tour of Hainan en Chine en 2016. C'est désormais devenu une habitude dans ces étapes accidentées, le peloton a laissé faire et donné la possibilité à une échapée de quinze coureurs de se former: Alessandro De Marchi (BMC), Richard Carapaz, Jose Joaquin Rojas (Movistar), Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe), Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), Floris De Tier (LottoNL-Jumbo), Matej Mohoric et Przemyslaw Niemiec (UAE Team Emirates), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Arnaud Courteille (FDJ), Luis Angel Mate, Anthony Perez (Cofidis), Rafael Reis (Caja Rural-Seguros RGA),Aldemar Reyes et Jetse Bol (Manzana-Postobon). Alors que Jonas Van Genechten (Cofidis) abandonnait, les hommes de tête augmentaient leur avance. A une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, Mohoric est parvenu à distancer ses compagnons d'échappées dans l'ascension du Castillo de Cuenca (cat.3). Deux trios se sont alors lancés à sa poursuite, mais le Slovène a bien résisté en exploitant ses bonnes qualités de descendeur et de rouleur dans les derniers kilomètres. Samedi, les coureurs affronteront la 8e étape entre Hellin et Xorret de Cati (199,5 km). Les favoris seront une nouvelle fois attendus au tournant sur l'Alto Xorret de Cati (cat.1) dont le sommet est situé à moins de trois kilomètres de la ligne d'arrivée. (Belga)