Rue Ravenstein, à Bruxelles, l'entrée du siège de l'organisation patronale est sous bâches. On s'y active au marteau (pas à la faucille),...

Rue Ravenstein, à Bruxelles, l'entrée du siège de l'organisation patronale est sous bâches. On s'y active au marteau (pas à la faucille), le temps de mener à bien un chantier de sécurisation des lieux. Les préposés à la réception auront désormais dans leur champ de vision la porte principale, histoire de pouvoir identifier en un clin d'oeil l'un ou l'autre visiteur dont la mine trahirait de mauvaises intentions ; la pose d'un tourniquet filtrant devrait, sinon dissuader, au moins contrarier toute progression d'intrus non attendus en attendant l'arrivée de renforts. Par les temps qui courent, socialement à l'orage, le monde patronal juge qu'un mauvais coup est si vite arrivé.