Il serait beau que de simples mortels puissent également admirer ces présents", écrit le sénateur. Il fait ainsi référence au quartier général de l'ONU à New York, où les cadeaux faits par les Etats sont exposés, et au Musée du Septennat à Nièvre, dans lequel sont abrités les cadeaux faits à François Mitterand lorsqu'il était président. Pol Van Den Driessche s'interroge également quant au statut de ces objets. "Pour moi, il est évident que ces cadeaux sont des propriétés d'Etat et non des possessions privées. De fait, le monarque reçoit ceux-ci en hommage à sa fonction de chef de l'Etat, et non en tant que personne privée", écrit le sénateur, qui ajoute que cette question est parfaitement réglée dans d'autres monarchies comme les Pays-Bas et le Danemark. "Je ne retrouve aucune règle à ce sujet en Belgique. Si rien n'est prévu, il est temps de mettre au point des règles", estime M. Van Den Driessche. Aucune initiative législative n'est prévue pour le moment. (Belga)

Il serait beau que de simples mortels puissent également admirer ces présents", écrit le sénateur. Il fait ainsi référence au quartier général de l'ONU à New York, où les cadeaux faits par les Etats sont exposés, et au Musée du Septennat à Nièvre, dans lequel sont abrités les cadeaux faits à François Mitterand lorsqu'il était président. Pol Van Den Driessche s'interroge également quant au statut de ces objets. "Pour moi, il est évident que ces cadeaux sont des propriétés d'Etat et non des possessions privées. De fait, le monarque reçoit ceux-ci en hommage à sa fonction de chef de l'Etat, et non en tant que personne privée", écrit le sénateur, qui ajoute que cette question est parfaitement réglée dans d'autres monarchies comme les Pays-Bas et le Danemark. "Je ne retrouve aucune règle à ce sujet en Belgique. Si rien n'est prévu, il est temps de mettre au point des règles", estime M. Van Den Driessche. Aucune initiative législative n'est prévue pour le moment. (Belga)