Les deux discours ont laissé transparaître la considération dont Jean Defraigne jouissait dans la majorité et l'opposition en tant que président de la Chambre. Il a été fait référence à son indépendance d'esprit, qui lui a parfois valu de s'opposer à son parti. Après un moment de recueillement, Christine Defraigne a remercié les sénateurs pour leurs marques de sympathie. (Belga)

Les deux discours ont laissé transparaître la considération dont Jean Defraigne jouissait dans la majorité et l'opposition en tant que président de la Chambre. Il a été fait référence à son indépendance d'esprit, qui lui a parfois valu de s'opposer à son parti. Après un moment de recueillement, Christine Defraigne a remercié les sénateurs pour leurs marques de sympathie. (Belga)