Une septantaine d'activistes animaliers se sont introduits ce matin dans l'abattoir afin d'empêcher des cochons d'être envoyés à l'abattage. La FEBEV a condamné cette action qu'elle juge brutale: "au cours de l'action, les militants ont blessé un animal et ont refusé tout dialogue avec la direction. Au cours de l'année écoulée, l'ensemble du secteur a pris des mesures importantes pour mettre davantage l'accent sur le bien-être animal. À cette fin, le secteur a pris des mesures structurelles en développant une charte, qui a été approuvée par tous les membres de la FEBEV." La fédération estime également que l'intrusion des activistes a causé des souffrances inutiles aux animaux. "Une organisation agissant au nom du bien-être des animaux ne devrait pas faire souffrir inutilement les animaux", conclut l'organisation. (Belga)

Une septantaine d'activistes animaliers se sont introduits ce matin dans l'abattoir afin d'empêcher des cochons d'être envoyés à l'abattage. La FEBEV a condamné cette action qu'elle juge brutale: "au cours de l'action, les militants ont blessé un animal et ont refusé tout dialogue avec la direction. Au cours de l'année écoulée, l'ensemble du secteur a pris des mesures importantes pour mettre davantage l'accent sur le bien-être animal. À cette fin, le secteur a pris des mesures structurelles en développant une charte, qui a été approuvée par tous les membres de la FEBEV." La fédération estime également que l'intrusion des activistes a causé des souffrances inutiles aux animaux. "Une organisation agissant au nom du bien-être des animaux ne devrait pas faire souffrir inutilement les animaux", conclut l'organisation. (Belga)