"Nous ne devons pas être dans le défaitisme ou la peur, mais dans la reconquête", a-t-il exhorté devant les militants du syndicat socialiste et plusieurs personnalités politiques du PS et d'Ecolo rassemblés à Namur. Pour ce faire, "il faut chercher ce qui nous rassemble, pas ce qui nous divise." La gauche doit démontrer qu'elle peut encore faire rêver, a estimé Marc Goblet, assurant cependant qu'au rêve, il préfère l'action. Et les actions menées par les syndicats, comme des grèves ou des manifestations, apparaîtront utiles à ceux qui les ont critiquées quand ils verront l'impact pour eux des mesures du gouvernement, a-t-il prédit. Le secrétaire général de la FGTB a, comme les autres orateurs, critiqué le détricotage des services publics, les mesures d'économie imposées dans les soins de santé et les décisions récentes du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. "Je suis choqué par la récupération faite par le MR de la sécurité sociale, c'est un camouflet pour les travailleurs", a tonné Marc Goblet. "Les libéraux, c'est l'austérité pour les plus faibles au seul profit du capital". (Belga)

"Nous ne devons pas être dans le défaitisme ou la peur, mais dans la reconquête", a-t-il exhorté devant les militants du syndicat socialiste et plusieurs personnalités politiques du PS et d'Ecolo rassemblés à Namur. Pour ce faire, "il faut chercher ce qui nous rassemble, pas ce qui nous divise." La gauche doit démontrer qu'elle peut encore faire rêver, a estimé Marc Goblet, assurant cependant qu'au rêve, il préfère l'action. Et les actions menées par les syndicats, comme des grèves ou des manifestations, apparaîtront utiles à ceux qui les ont critiquées quand ils verront l'impact pour eux des mesures du gouvernement, a-t-il prédit. Le secrétaire général de la FGTB a, comme les autres orateurs, critiqué le détricotage des services publics, les mesures d'économie imposées dans les soins de santé et les décisions récentes du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. "Je suis choqué par la récupération faite par le MR de la sécurité sociale, c'est un camouflet pour les travailleurs", a tonné Marc Goblet. "Les libéraux, c'est l'austérité pour les plus faibles au seul profit du capital". (Belga)