Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200.000 personnes en un an dans les districts de Rubavu et de Rusizi, au nord et sud du lac Kivu. "Le nouveau vaccin, produit par une filiale belge (des laboratoires américains) Johnson&Johnson, sera administré à 200.000 personnes sur 12 mois", a déclaré en conférence de presse la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba. Le Rwanda utilise le vaccin expérimental Ad26-ZEBOV-GP, qui avait été employé pour la première fois à la mi-novembre à Goma, en RDC, de l'autre côté de la frontière. L'épicentre de l'épidémie en RDC, qui a fait plus de 2.200 morts depuis août 2018, se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l'Ituri. Plus de 250.000 personnes ont déjà été vaccinées en RDC par un premier vaccin, le rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe américain Merck Shape and Dohme. C'est la première campagne de vaccination contre Ebola jamais lancée par les autorités rwandaises. (Belga)

Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200.000 personnes en un an dans les districts de Rubavu et de Rusizi, au nord et sud du lac Kivu. "Le nouveau vaccin, produit par une filiale belge (des laboratoires américains) Johnson&Johnson, sera administré à 200.000 personnes sur 12 mois", a déclaré en conférence de presse la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba. Le Rwanda utilise le vaccin expérimental Ad26-ZEBOV-GP, qui avait été employé pour la première fois à la mi-novembre à Goma, en RDC, de l'autre côté de la frontière. L'épicentre de l'épidémie en RDC, qui a fait plus de 2.200 morts depuis août 2018, se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l'Ituri. Plus de 250.000 personnes ont déjà été vaccinées en RDC par un premier vaccin, le rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe américain Merck Shape and Dohme. C'est la première campagne de vaccination contre Ebola jamais lancée par les autorités rwandaises. (Belga)