Cette mesure avait été annoncée en janvier, sans mention de date pour son entrée en vigueur, après les fortes perturbations du trafic aérien causées par de multiples signalements de drones peu avant Noël à l'aéroport londonien de Gatwick. Début janvier, l'aéroport londonien d'Heathrow, le plus fréquenté d'Europe, avait été brièvement perturbé à son tour par un signalement de drone et contraint de suspendre des vols au départ durant une heure environ. "L'extension de cette zone permettra de mieux protéger les aéroports britanniques contre ceux qui font un mauvais usage des drones et entrera en vigueur le 13 mars", a précisé le ministère dans un communiqué. Le gouvernement compte également autoriser la police à contrôler et fouiller les personnes "suspectées d'utiliser des drones de façon malveillante", ainsi qu'à "accéder aux données électroniques contenues dans un drone avec un mandat". Gatwick, deuxième aéroport le plus fréquenté du Royaume-Uni, dans le sud de Londres, avait été contraint d'annuler ou de détourner un millier de vols entre les 19 et 21 décembre, affectant 140.000 voyageurs. Un couple avait été arrêté puis relâché sans inculpation et depuis aucune arrestation n'a eu lieu. (Belga)