Cette demande "est en réponse à l'état d'urgence imposé en Birmanie, la détention arbitraire de responsables politiques démocratiquement élus et de membres de la société civile", a déclaré l'ambassadeur du Royaume-Uni auprès des Nations unies à Genève, Julian Braithwaite. "Nous devons répondre d'urgence à l'épreuve que traverse le peuple birman et à la situation des droits de l'homme qui s'y détériore rapidement", a ajouté le diplomate au cours d'une réunion du conseil par visioconférence. Des dizaines de milliers de birmans descendent dans la rue depuis le putsch au début de la semaine dernière pour protester contre le retour des militaires au pouvoir, malgré de nombreuses arrestations et la censure d'internet. L'ambassadeur a indiqué que le groupe, qui propose une réunion d'urgence, allait informer les autres membres du Conseil de la rédaction d'une résolution. La réunion d'urgence - une demande est acceptée à partir du moment où elle réunit au moins un tiers des 47 membres du Conseil, ce qui est largement le cas - devrait se tenir avant le début de la session ordinaire du Conseil qui débute le 22 février. (Belga)

Cette demande "est en réponse à l'état d'urgence imposé en Birmanie, la détention arbitraire de responsables politiques démocratiquement élus et de membres de la société civile", a déclaré l'ambassadeur du Royaume-Uni auprès des Nations unies à Genève, Julian Braithwaite. "Nous devons répondre d'urgence à l'épreuve que traverse le peuple birman et à la situation des droits de l'homme qui s'y détériore rapidement", a ajouté le diplomate au cours d'une réunion du conseil par visioconférence. Des dizaines de milliers de birmans descendent dans la rue depuis le putsch au début de la semaine dernière pour protester contre le retour des militaires au pouvoir, malgré de nombreuses arrestations et la censure d'internet. L'ambassadeur a indiqué que le groupe, qui propose une réunion d'urgence, allait informer les autres membres du Conseil de la rédaction d'une résolution. La réunion d'urgence - une demande est acceptée à partir du moment où elle réunit au moins un tiers des 47 membres du Conseil, ce qui est largement le cas - devrait se tenir avant le début de la session ordinaire du Conseil qui débute le 22 février. (Belga)