Le Roi a rencontré différents entrepreneurs hébergés par Greenbizz, un incubateur qui offre des surfaces et des services pour développer des projets liés à l'environnement. Il s'est notamment attardé dans le FabLab de citydev.brussels, un laboratoire de fabrication numérique d'objets grâce entre autres à des imprimantes 3D, et chez un brasseur de bières. Chacun a pu expliquer la philosophie de son entreprise lors d'une table ronde. Le projet de développement urbain durable Tivoli GreenCity, objet de la suite de la visite, a également été présenté. Il vise à créer un raccord harmonieux entre un quartier d'habitat existant dense de Laeken et la zone industrielle du port de Bruxelles. Quelque 400 logements ont été construits, dont un tiers de logements sociaux. Les premiers locataires emménageront à partir du mois d'avril. "C'est un projet de quartier qui est durable dans tous ses aspects : la mixité sociale, le type de matériaux, des projets qui visent à ne pas produire de déchets, la consommation d'énergie, la biodiversité...", applaudit Benjamin Cadranel, administrateur général de l'organisme public citydev.brussels. "Quand on commence avec le durable, c'est toujours une approche holistique. Tout doit être pris en compte. Par exemple, les buanderies sont communes et gratuites car elles sont alimentées par l'eau de pluie et l'électricité des panneaux photovoltaïques. Il y a des nichoirs dans les bâtiments pour des chauves-souris et une espèce d'oiseau endémique à Bruxelles. Le type de végétation mis dans les îlots a été choisi en fonction du biotope naturel de la région bruxelloise." Le roi Philippe s'est rendu dans la future serre, qui offre une vue remarquable sur la ville depuis le dernier étage d'un bâtiment. De nombreux enfants du quartier se sont rassemblés pour lui serrer la main à l'issue de la visite. Une fête était organisée en soirée pour célébrer l'inauguration du projet. Le Roi a pris un bain de foule pour rejoindre sa voiture. (Belga)