La Brabançonne a cadencé l'arrivée du roi Philippe, acclamé par les "Vive le Roi" et les applaudissements du public composé de quelque centaines de personnes. Les 21 coups de canon tirés par l'artillerie de l'armée depuis le parc de Bruxelles ont résonné au loin. Le souverain, en grand uniforme de la composante Terre, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Il a entre autres été suivi par le président de la Chambre Siegried Bracke (N-VA), son homologue du Sénat Christine Defraigne (MR), le vice-Premier ministre Jan Jambon (N-VA), le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), l'ancien ministre de la Défense André Flahaut, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V), ainsi que de Paul Magnette ministre-président de la Wallonie. L'Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) a cette année, à sa demande, été la première organisation juive à participer à cette cérémonie officielle, à côté des associations d'anciens combattants, des cadets et des militaires de l'armée de terre, de l'air et de la marine. Elle a déposé une gerbe de fleurs et a exposé au coin de la place, au sein du public, les 23 pavés de mémoire, dont la pose devant les habitations des déportés juifs est jusqu'à présent refusée par le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NV-A). (Belga)

La Brabançonne a cadencé l'arrivée du roi Philippe, acclamé par les "Vive le Roi" et les applaudissements du public composé de quelque centaines de personnes. Les 21 coups de canon tirés par l'artillerie de l'armée depuis le parc de Bruxelles ont résonné au loin. Le souverain, en grand uniforme de la composante Terre, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Il a entre autres été suivi par le président de la Chambre Siegried Bracke (N-VA), son homologue du Sénat Christine Defraigne (MR), le vice-Premier ministre Jan Jambon (N-VA), le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), l'ancien ministre de la Défense André Flahaut, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V), ainsi que de Paul Magnette ministre-président de la Wallonie. L'Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) a cette année, à sa demande, été la première organisation juive à participer à cette cérémonie officielle, à côté des associations d'anciens combattants, des cadets et des militaires de l'armée de terre, de l'air et de la marine. Elle a déposé une gerbe de fleurs et a exposé au coin de la place, au sein du public, les 23 pavés de mémoire, dont la pose devant les habitations des déportés juifs est jusqu'à présent refusée par le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NV-A). (Belga)