Accueilli par les CEO respectifs de la SNCB et d'Infrabel, Sophie Dutordoir et Benoît Gilson, le roi Philippe a rencontré différents membres du personnel: conducteurs, accompagnateurs, agents de Securail ou encore employés des guichets. Le roi Philippe a conclu sa visite de la gare, qui constitue un "noeud stratégique" où s'effectuent beaucoup de correspondances, par un passage au sein de la cabine de signalisation. Celle-ci a été rouverte dans le cadre de la crise sanitaire et des travailleurs de la cabine de Namur y ont été rapatriés afin de permettre davantage de distanciation entre les employés. Avant de rentrer vers Bruxelles, en voiture cette fois, le souverain a reçu quelques explications quant à l'évolution du dossier du RER et s'est fait offrir une édition spéciale SNCB d'un célèbre jeu de société, ainsi qu'une maquette de locomotive d'Infrabel. (Belga)

Accueilli par les CEO respectifs de la SNCB et d'Infrabel, Sophie Dutordoir et Benoît Gilson, le roi Philippe a rencontré différents membres du personnel: conducteurs, accompagnateurs, agents de Securail ou encore employés des guichets. Le roi Philippe a conclu sa visite de la gare, qui constitue un "noeud stratégique" où s'effectuent beaucoup de correspondances, par un passage au sein de la cabine de signalisation. Celle-ci a été rouverte dans le cadre de la crise sanitaire et des travailleurs de la cabine de Namur y ont été rapatriés afin de permettre davantage de distanciation entre les employés. Avant de rentrer vers Bruxelles, en voiture cette fois, le souverain a reçu quelques explications quant à l'évolution du dossier du RER et s'est fait offrir une édition spéciale SNCB d'un célèbre jeu de société, ainsi qu'une maquette de locomotive d'Infrabel. (Belga)