"N'ayons pas peur de l'avenir. Abordons-le avec confiance". Par ces mots, le chef de l'État a conclu le traditionnel discours de Noël au cours duquel il a évoqué l'"impatience", le "découragement et parfois même "l'exaspération" qui s'installent dans la population face à la crise sanitaire "qui n'en finit pas". "Ces sentiments sont compréhensibles. Mais ils ne doivent pas nous empêcher de voir ce qui a été réalisé depuis près de deux ans", a-t-il ajouté. Malgré le "tâtonnement", le pays continue à fonctionner, fait remarquer Philippe. Et des résultats tangibles le montrent, comme l'économie qui résiste et le cap des cinq millions d'emplois franchis. Face au virus, le pays est aussi mieux armé qu'il y a un an, estime le Roi qui met en avant les vaccins contre la Covid-19. "Le chemin reste long. Nous devons apprendre à vivre avec le corona mais nous avons désormais une perspective de sortir de la crise actuelle et de soulager enfin le secteur des soins de santé", a-t-il ajouté avant de saluer "l'engagement exceptionnel" de ce personnel mais aussi les efforts fournis par les enseignants et les directeurs d'école. La pandémie n'est pas le seul défi qui attend la société belge. Le Roi a cité la relance économique, la lutte contre la pauvreté, les questions migratoires et le changement climatique. Il a aussi évoqué les inondations qui ont frappé une partie du pays en juillet et la reconstruction à l'oeuvre. "Nous exprimons le voeu que ce travail s'accélère sur le terrain afin de permettre à chaque sinistré de retrouver au plus vite un chez soi sûr et chaleureux", a-t-il souligné. Beaucoup de certitudes sont aujourd'hui fragilisées. Devant ce constat, le Roi a rappelé l'importance des liens humains. "Nous en sortirons en nous montrant dignes de confiance, par des actes responsables que nous posons dans la durée et avec constance. Ainsi nous construisons une société qui montre qu'elle sait tirer le meilleur de chacun et chacune, quelles que soient les circonstances. Et nous surmonterons nos difficultés actuelles ensemble, grâce aux liens humains dont nous avons redécouvert la valeur", a-t-il encore dit. (Belga)

"N'ayons pas peur de l'avenir. Abordons-le avec confiance". Par ces mots, le chef de l'État a conclu le traditionnel discours de Noël au cours duquel il a évoqué l'"impatience", le "découragement et parfois même "l'exaspération" qui s'installent dans la population face à la crise sanitaire "qui n'en finit pas". "Ces sentiments sont compréhensibles. Mais ils ne doivent pas nous empêcher de voir ce qui a été réalisé depuis près de deux ans", a-t-il ajouté. Malgré le "tâtonnement", le pays continue à fonctionner, fait remarquer Philippe. Et des résultats tangibles le montrent, comme l'économie qui résiste et le cap des cinq millions d'emplois franchis. Face au virus, le pays est aussi mieux armé qu'il y a un an, estime le Roi qui met en avant les vaccins contre la Covid-19. "Le chemin reste long. Nous devons apprendre à vivre avec le corona mais nous avons désormais une perspective de sortir de la crise actuelle et de soulager enfin le secteur des soins de santé", a-t-il ajouté avant de saluer "l'engagement exceptionnel" de ce personnel mais aussi les efforts fournis par les enseignants et les directeurs d'école. La pandémie n'est pas le seul défi qui attend la société belge. Le Roi a cité la relance économique, la lutte contre la pauvreté, les questions migratoires et le changement climatique. Il a aussi évoqué les inondations qui ont frappé une partie du pays en juillet et la reconstruction à l'oeuvre. "Nous exprimons le voeu que ce travail s'accélère sur le terrain afin de permettre à chaque sinistré de retrouver au plus vite un chez soi sûr et chaleureux", a-t-il souligné. Beaucoup de certitudes sont aujourd'hui fragilisées. Devant ce constat, le Roi a rappelé l'importance des liens humains. "Nous en sortirons en nous montrant dignes de confiance, par des actes responsables que nous posons dans la durée et avec constance. Ainsi nous construisons une société qui montre qu'elle sait tirer le meilleur de chacun et chacune, quelles que soient les circonstances. Et nous surmonterons nos difficultés actuelles ensemble, grâce aux liens humains dont nous avons redécouvert la valeur", a-t-il encore dit. (Belga)