Le gouvernement se réunira quant à lui en comité restreint à 9h. Le Palais royal devrait diffuser à l'issue de ces consultations un communiqué qui tracera le cadre des semaines, voire des mois à venir.

S'il est vraisemblable que le chef de l'Etat accepte la démission du gouvernement, qu'il tient en suspens depuis mardi soir, la question se pose en revanche de savoir si l'équipe Michel s'en tiendra aux affaires courantes ou si une initiative sera prise pour tenter de réunir un consensus plus large sur des mesures dans certains domaines.

Une autre option serait la dissolution des Chambres et la convocation d'élections législatives anticipées mais, à entendre les uns et les autres, elle ne semble pas convaincre beaucoup de partis. Depuis mardi soir, quand le Premier ministre lui a remis la démission de son gouvernement, le Roi a reçu les présidents des partis socialistes, écologistes, libéraux, du cdH, du CD&V et de DéFI avant l'audience du président des communistes vendredi.

Le gouvernement se réunira quant à lui en comité restreint à 9h. Le Palais royal devrait diffuser à l'issue de ces consultations un communiqué qui tracera le cadre des semaines, voire des mois à venir. S'il est vraisemblable que le chef de l'Etat accepte la démission du gouvernement, qu'il tient en suspens depuis mardi soir, la question se pose en revanche de savoir si l'équipe Michel s'en tiendra aux affaires courantes ou si une initiative sera prise pour tenter de réunir un consensus plus large sur des mesures dans certains domaines. Une autre option serait la dissolution des Chambres et la convocation d'élections législatives anticipées mais, à entendre les uns et les autres, elle ne semble pas convaincre beaucoup de partis. Depuis mardi soir, quand le Premier ministre lui a remis la démission de son gouvernement, le Roi a reçu les présidents des partis socialistes, écologistes, libéraux, du cdH, du CD&V et de DéFI avant l'audience du président des communistes vendredi.