Mardi, 60% d'appels supplémentaires ont été passés par rapport à la semaine dernière, à la fois par mobile et par ligne fixe, ce qui a entraîné des problèmes de connectivité, en particulier le matin, a déclaré le porte-parole de l'organisme, Jimmy Smedts.

Le réseau téléphonique était surtout surchargé entre 10h30 et midi. A ce moment-là, certains appels téléphoniques n'étaient pas possibles. Le problème résidait dans les points d'interconnexion, sur lesquels les appels d'un opérateur vers le réseau d'un autre opérateur étaient transférés et parfois saturés. "Les opérateurs sont en contact très étroit entre eux et ont donc rapidement recherché des solutions", explique M. Smedts.

Mardi, 60% d'appels supplémentaires ont été passés par rapport à la semaine dernière, à la fois par mobile et par ligne fixe, ce qui a entraîné des problèmes de connectivité, en particulier le matin, a déclaré le porte-parole de l'organisme, Jimmy Smedts.Le réseau téléphonique était surtout surchargé entre 10h30 et midi. A ce moment-là, certains appels téléphoniques n'étaient pas possibles. Le problème résidait dans les points d'interconnexion, sur lesquels les appels d'un opérateur vers le réseau d'un autre opérateur étaient transférés et parfois saturés. "Les opérateurs sont en contact très étroit entre eux et ont donc rapidement recherché des solutions", explique M. Smedts.