Une séance plénière de la Chambre sera organisée jeudi prochain - pendant les vacances de Toussaint - pour permettre aux députés de se pencher à nouveau sur le projet de loi du gouvernement ouvrant des crédits provisoires pour les mois de novembre et décembre. Depuis la chute du gouvernement Michel fin décembre, l'échelon fédéral vit au rythme des douzièmes provisoires, un mécanisme qui reporte en douze tranches le budget 2018 sur l'année 2019 et évite à l'État un "shutdown". Après l'adoption ce jeudi d'un amendement du PTB, soutenu par les Verts, les socialistes et le Vlaams Belang, prônant la création d'un "fonds blouses blanches", le texte sur ces douzièmes provisoires n'a pas pu faire l'objet d'un vote. "Comme précédemment, le groupe Ecolo-Groen apportera ses voix à ce budget", indique Ecolo vendredi matin dans un communiqué. Mais "les difficultés pour le gouvernement minoritaire en affaires courantes d'obtenir le vote de ce budget illustre de façon évidente que la prolongation de ces affaires courantes n'est plus tenable. Il faut apporter la clarté le plus rapidement possible sur la possibilité, ou non, de former un gouvernement associant le PS et la N-VA. C'est la formule qui est testée pour le moment. Et si ça ne marche pas, nous rappelons qu'il existe une alternative à ce scénario, avec les Verts!", ajoutent les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Georges Gilkinet et Kristof Calvo, cités dans le communiqué. Cette hypothèse d'une coalition sans la N-VA et avec les Verts a été une nouvelle fois balayée vendredi matin par le CD&V, par la voix de son chef de groupe à la Chambre Servais Verherstraeten sur la VRT. (Belga)