La matinée a été consacrée à des débats avec les ténors du CD&V sur les propositions de renouveau qui doivent conduire à l'élaboration, cet automne, du programme des sociaux-chrétiens flamands en vue des prochaines élections fédérale et régionale.

"Nos propositions sont vivantes. Notre volonté d'écourter les
vacances d'été, par exemple, a des partisans et des opposants. L'une des idées les plus intéressantes que j'ai entendu ce lundi, c'est de conserver les 2 mois de vacances pour les élèves d'humanité et de les raccourcir pour les enfants de primaire, où les parents ont davantage de difficultés à trouver des stages", a expliqué le président du CD&V, Wouter Beke.

Egalement présent à Planckendael, le ministre-président flamand
Kris Peeters a quant à lui assuré que l'apport des membres du parti sera utilisé lorsque l'heure sera venue de donner une forme définitive au programme. "Les discussions volaient particulièrement haut. J'étais étonné", a-t-il notamment déclaré.

Belga

La matinée a été consacrée à des débats avec les ténors du CD&V sur les propositions de renouveau qui doivent conduire à l'élaboration, cet automne, du programme des sociaux-chrétiens flamands en vue des prochaines élections fédérale et régionale. "Nos propositions sont vivantes. Notre volonté d'écourter les vacances d'été, par exemple, a des partisans et des opposants. L'une des idées les plus intéressantes que j'ai entendu ce lundi, c'est de conserver les 2 mois de vacances pour les élèves d'humanité et de les raccourcir pour les enfants de primaire, où les parents ont davantage de difficultés à trouver des stages", a expliqué le président du CD&V, Wouter Beke. Egalement présent à Planckendael, le ministre-président flamand Kris Peeters a quant à lui assuré que l'apport des membres du parti sera utilisé lorsque l'heure sera venue de donner une forme définitive au programme. "Les discussions volaient particulièrement haut. J'étais étonné", a-t-il notamment déclaré. Belga