Grâce à ce nouveau règlement, qui entrera en vigueur le 1er mai 2017, Europol pourra plus facilement créer des unités spécialisées afin de réagir sans délai à des menaces émergentes dans le domaine du terrorisme et d'autres formes de criminalité grave et organisée. Dans certains cas, Europol aura également la possibilité d'échanger des informations avec des entités privées telles que des entreprises ou des ONG. L'agence pourrait par exemple être en mesure de contacter le réseau social Facebook pour lui demander de supprimer une page web gérée par l'État islamique. Afin d'éviter des lacunes en matière d'information dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, les nouvelles règles stipulent que les États membres devraient fournir à Europol les données nécessaires pour remplir ses objectifs. À cette fin, l'agence devra également présenter un rapport annuel au Parlement européen, au Conseil, à la Commission et aux parlements nationaux sur les informations fournies par les États membres individuels, en vue d'encourager davantage le partage d'informations. (Belga)

Grâce à ce nouveau règlement, qui entrera en vigueur le 1er mai 2017, Europol pourra plus facilement créer des unités spécialisées afin de réagir sans délai à des menaces émergentes dans le domaine du terrorisme et d'autres formes de criminalité grave et organisée. Dans certains cas, Europol aura également la possibilité d'échanger des informations avec des entités privées telles que des entreprises ou des ONG. L'agence pourrait par exemple être en mesure de contacter le réseau social Facebook pour lui demander de supprimer une page web gérée par l'État islamique. Afin d'éviter des lacunes en matière d'information dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, les nouvelles règles stipulent que les États membres devraient fournir à Europol les données nécessaires pour remplir ses objectifs. À cette fin, l'agence devra également présenter un rapport annuel au Parlement européen, au Conseil, à la Commission et aux parlements nationaux sur les informations fournies par les États membres individuels, en vue d'encourager davantage le partage d'informations. (Belga)