Depuis 2016, le RGPD constitue un texte de référence dans l'Union européenne en matière de protection des données. Ce dernier renforce et unifie la protection des données pour les citoyens au sein de l'Union européenne. Afin d'être reconnue comme un organe de référence en la matière, l'APD s'est efforcée tout au long de l'année 2020 d'informer les citoyens à propos de la protection de leurs données personnelles. Pour ce faire, le site web de l'autorité a fait peau neuve, souligne-t-elle. L'année écoulée fut aussi marquée par l'arrivée du tout premier code de conduite transnational depuis l'entrée en vigueur du RGPD. Ce dernier est un outil permettant de comprendre plus concrètement le règlement pour un secteur spécifique. Outre la prévention, l'APD a également vu son rôle de contrôleur se renforcer. Au total, 130 dossiers d'enquête ont été transmis au Service d'Inspection depuis le 25 mai 2020. Une augmentation de la complexité des litiges (notamment des dossiers transfrontaliers et des plaintes reçues en masse) a aussi été constatée. Face aux augmentations de plaintes et des enquêtes, l'APD tient à souligner qu'elle "ne pourra pas continuer son évolution vers une autorité de référence en Europe si elle ne reçoit pas les moyens adaptés aux défis du RGPD et à l'augmentation du travail". (Belga)

Depuis 2016, le RGPD constitue un texte de référence dans l'Union européenne en matière de protection des données. Ce dernier renforce et unifie la protection des données pour les citoyens au sein de l'Union européenne. Afin d'être reconnue comme un organe de référence en la matière, l'APD s'est efforcée tout au long de l'année 2020 d'informer les citoyens à propos de la protection de leurs données personnelles. Pour ce faire, le site web de l'autorité a fait peau neuve, souligne-t-elle. L'année écoulée fut aussi marquée par l'arrivée du tout premier code de conduite transnational depuis l'entrée en vigueur du RGPD. Ce dernier est un outil permettant de comprendre plus concrètement le règlement pour un secteur spécifique. Outre la prévention, l'APD a également vu son rôle de contrôleur se renforcer. Au total, 130 dossiers d'enquête ont été transmis au Service d'Inspection depuis le 25 mai 2020. Une augmentation de la complexité des litiges (notamment des dossiers transfrontaliers et des plaintes reçues en masse) a aussi été constatée. Face aux augmentations de plaintes et des enquêtes, l'APD tient à souligner qu'elle "ne pourra pas continuer son évolution vers une autorité de référence en Europe si elle ne reçoit pas les moyens adaptés aux défis du RGPD et à l'augmentation du travail". (Belga)