Le précédent record datait de 1998, avec 17,2 degrés, selon les informations du météorologue David Dehenauw.

De nouveaux records pourraient être battus durant ce week-end, puisqu'un temps chaud et ensoleillé est encore attendu. La température la plus chaude enregistrée un 16 février à Uccle est de 16,2 degrés et remonte à 2007. Le 17 février le plus doux date, lui, de 1961 lorsqu'on avait mesuré 17,1 degrés. Cela dépendra toutefois du phénomène d'inversion des températures à Uccle, qui explique en partie le record de ce vendredi. L'IRM se situe en effet à 105 mètres au-dessus du niveau de la mer, là où l'aéroport de Zaventem culmine par exemple à 50 mètres, ce qui permet une différence de quelques degrés.

La température la plus élevée jamais recensée en février à Uccle est, quant à elle, de 18,7 degrés. Il faut remonter au 28 février 1960 pour en trouver trace. Les records journaliers sont, eux, mesurés depuis 1901.

Un centre anticyclonique se déplace d'Europe centrale vers l'est, ayant un effet favorable sur le temps en Belgique et apportant un air très doux et sec de l'Afrique du Nord vers le pays. "Dans une grande partie de l'Europe, il fait beau et chaud: du Portugal au nord-est de la Pologne, d'une grande partie de la Grande-Bretagne au centre de l'Italie", explique David Dehenauw. "Mais c'est encore l'hiver et, à cause des nuits claires et du temps calme, les températures descendent fortement après le coucher du soleil. Sous l'action du soleil et en partie grâce à l'inversion de température, il fait remarquablement chaud pendant la journée."