La province de Flandre occidentale a décidé en concertation avec la Commonwealth War Graves Commission, l'Office du tourisme, l'Agence en charge du Patrimoine immobilier et la ville d'Ypres de revoir le réaménagement du site de la colline artificielle de Hill 60.

Le projet initial prévoyait en effet la construction de plusieurs passerelles. Il n'y en aura finalement qu'une seule qui reliera l'ancien et le nouveau parking à hauteur du monument via un nouveau panorama encore à construire.

L'évacuation des munitions qui représenterait un surcoût de 150.000 euros n'est pas envisageable pour l'instant. Les travaux autour de la colline 60 s'inscrivent dans un cadre plus vaste de rénovation de plusieurs sites liés à la Grande Guerre pour un investissement de 1,2 million d'euros.

La province de Flandre occidentale a décidé en concertation avec la Commonwealth War Graves Commission, l'Office du tourisme, l'Agence en charge du Patrimoine immobilier et la ville d'Ypres de revoir le réaménagement du site de la colline artificielle de Hill 60. Le projet initial prévoyait en effet la construction de plusieurs passerelles. Il n'y en aura finalement qu'une seule qui reliera l'ancien et le nouveau parking à hauteur du monument via un nouveau panorama encore à construire. L'évacuation des munitions qui représenterait un surcoût de 150.000 euros n'est pas envisageable pour l'instant. Les travaux autour de la colline 60 s'inscrivent dans un cadre plus vaste de rénovation de plusieurs sites liés à la Grande Guerre pour un investissement de 1,2 million d'euros.