Le sociologue de l'ULB jubile à démasquer les invraisemblances de ces théoriciens qui n'ont que la maximisation du profit à la bouche et la calculette à la main. Du chiffre, toujours du chiffre et rien que du chiffre ! L'obsession a même gagné les universités, mises en compétition à coup de "rankings".

Rien qu'à évoquer ce vilain mot, le sang de l'ex-président de la Solvay Business School ne fait qu'un tour : "Ces classements entre universités sont d'une pauvreté intellectuelle absolue. Un vrai scandale, parfaitement choquant. C'est de la foutaise mais on se dit qu'on n'a pas le choix." "There is no alternative"...

Le sociologue de l'ULB jubile à démasquer les invraisemblances de ces théoriciens qui n'ont que la maximisation du profit à la bouche et la calculette à la main. Du chiffre, toujours du chiffre et rien que du chiffre ! L'obsession a même gagné les universités, mises en compétition à coup de "rankings". Rien qu'à évoquer ce vilain mot, le sang de l'ex-président de la Solvay Business School ne fait qu'un tour : "Ces classements entre universités sont d'une pauvreté intellectuelle absolue. Un vrai scandale, parfaitement choquant. C'est de la foutaise mais on se dit qu'on n'a pas le choix." "There is no alternative"...