Réalisé sur la période 23-27 juin, le coup de sonde conclut à un bond en avant du PTB dans les opinions wallonnes: le Parti du Travail de Belgique serait même le premier parti dans le sud du pays, avec 24,9% d'intentions de vote, soit 19,4 points de pourcentage supplémentaires par rapport aux résultats des élections législatives de 2014.

Le second parti wallon, selon le sondage, serait le MR avec 23,2%, en recul de 2,6 points par rapport au scrutin de 2014. Le PS, dans la tourmente de la gouvernance, arrive ensuite, crédité de 16% d'intentions de vote, soit une chute de 16 points par rapport aux élections législatives de 2014, suivi d'Ecolo (11,4%, +3,2%).

Le cdH pointe à 9,8% d'intentions de vote, stable sur le dernier trimestre, mais en perte de 4,2% par rapport à 2014 où le parti scorait à 14%.

Côté bruxellois, le MR deviendrait le premier parti avec 20,7% des intentions de vote, tandis que le PS dégringolerait de près de 15 points de pourcentage pour n'être que 5e (10,9%) dans la capitale, derrière DéFI, qui semble tirer son épingle du jeu avec 15,7% (+4,9 par rapport à 2014), le PTB (14,1%, +10,1) et Ecolo (12,5%, +2). (Belga)