Le PTB entre dans la majorité à Zelzate

10/11/18 à 11:00 - Mise à jour à 13:58

Source: Belga

Le PTB entrera bien dans la majorité à Zelzate (Flandre orientale), en coalition avec le sp.a, a-t-on appris à bonnes sources.

Le PTB entre dans la majorité à Zelzate

© Belga

Les élections du 14 octobre dernier ont pemis aux deux partis de disposer d'une majorité dans la commune, les socialistes comptant sept sièges (+2 par rapport aux précédentes élections) et le parti de gauche radicale six.

Ce sera la première fois que le PTB/PVDA participe à une majorité communale. Jusqu'à présent, il n'était présent que dans la majorité du district de Borgerhout, en coalition avec le sp.a et Groen. Les négociations qu'il menait au sud du pays, à Charleroi, Liège, Molenbeek ou encore Herstal ont, quant à elles, toutes capoté. Les deux partis, qui se refusent pour l'instant à tous commentaires, organisent une conférence de presse ce samedi à 15h00.

Le bourgmestre actuel dénonce une "rupture du cordon sanitaire"

Le bourgmestre actuel de Zelzate n'a pas de mots assez durs vis-à-vis de la coalition qui sera annoncée dans l'après-midi entre le sp.a et le PTB. "C'est une mauvaise affaire pour Zelzate et pour le reste du pays" a ainsi estimé Frank Bruggeman (VLD-SD), en évoquant une "rupture, là aussi, du cordon sanitaire". "Les programmes du sp.a et du PTB sont impayables. Cette coalition est nourrie de rancune vis-à-vis de moi et des gens qui ont travaillé pour moi", a poursuivi le bourgmestre, qui s'apprête à entrer dans l'opposition, "où nous serons très critiques".

Si le sp.a a fortement progressé lors des dernières élections, en obtenant sept sièges, Frank Bruggeman a rappelé que son parti, bien qu'en léger recul, reste tout de même le premier parti de la localité. Le PTB, lui, dispose désormais de six sièges, ce qui lui a permis de négocier en toute discrétion avec les socialistes.

Ce sera la première fois que le PTB participe à une majorité communale. Jusqu'à présent, il n'était présent que dans la majorité du district de Borgerhout, en coalition avec le sp.a et Groen. Les négociations qu'il menait au sud du pays, à Charleroi, Liège, Molenbeek ou encore Herstal ont, quant à elles, toutes capoté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires