Un récent sondage fait du PTB le troisième parti de Wallonie en termes d'intentions de vote. "Une part de l'électorat cherche autre chose et il faut reconnaître que le porte-­parole du PTB est parvenu à faire passer son parti pour quelque chose de nouveau", selon l'analyse du chef du gouvernement wallon. Pour M. Magnette, le PTB propose les mêmes réformes que le PS, mais l'exprime de manière différente. Le ministre-président wallon n'exclut pas de collaborer avec le parti de Raoul Hedebouw, ajoutant que cela dépendra de l'attitude du PTB.

Un récent sondage fait du PTB le troisième parti de Wallonie en termes d'intentions de vote. "Une part de l'électorat cherche autre chose et il faut reconnaître que le porte-­parole du PTB est parvenu à faire passer son parti pour quelque chose de nouveau", selon l'analyse du chef du gouvernement wallon. Pour M. Magnette, le PTB propose les mêmes réformes que le PS, mais l'exprime de manière différente. Le ministre-président wallon n'exclut pas de collaborer avec le parti de Raoul Hedebouw, ajoutant que cela dépendra de l'attitude du PTB.