"Nous proposons qu'elle soit constituée d'une centaine de personnes. Deux tiers de citoyens tirés au sort (...). Et un tiers d'élus qui feraient rapport au Parlement", explique M. Di Rupo mardi dans les colonnes du Soir.

Le président du PS explique notamment qu'il préfère le terme de neutralité à celui de laïcité. Le résultat des travaux de cette convention, approuvée par consensus, servirait de préambule à la Constitution une fois votée aux deux tiers au Parlement, selon les voeux de M. Di Rupo.

"Nous proposons qu'elle soit constituée d'une centaine de personnes. Deux tiers de citoyens tirés au sort (...). Et un tiers d'élus qui feraient rapport au Parlement", explique M. Di Rupo mardi dans les colonnes du Soir.Le président du PS explique notamment qu'il préfère le terme de neutralité à celui de laïcité. Le résultat des travaux de cette convention, approuvée par consensus, servirait de préambule à la Constitution une fois votée aux deux tiers au Parlement, selon les voeux de M. Di Rupo.