Dans l'après-midi, il recevra les écologistes, arrivés troisièmes à Namur au terme des élections. Au parlement bruxellois, la cheffe de file socialiste, Laurette Onkelinx, et le ministre-président sortant, Rudi Vervoort, recevront d'abord Ecolo, arrivé deuxième parti. Des consultations seront également menées au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une pause sera ensuite observée à l'occasion du congé de l'Ascension. De nouvelles consultations auront lieu ensuite la semaine prochaine. S'il a régressé dans toutes les entités dans lesquelles il se présentait, le parti socialiste a confirmé sa première place à la Région wallonne, à la Région bruxelloise, et a fortiori en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est également, une nouvelle fois, arrivé premier parti francophone à la Chambre. Au niveau fédéral, l'initiative appartient au roi Philippe qui a entamé un tour de consultations. Après avoir, comme le veut la tradition reçu lundi matin le Premier ministre sortant Charles Michel, ainsi que les présidents de la Chambre et du Sénat, Siegfreid Bracke (N-VA) et Jacques Brotchi (MR), le souverain s'est entretenu lundi après-midi avec le président de la N-VA, Bart De Wever. Ce dernier a reconnu dimanche la défaite de sa formation qui reste cependant la première à la Chambre et au parlement flamand. Le chef de l'Etat a ensuite reçu le président du PS, Elio Di Rupo. (Belga)

Dans l'après-midi, il recevra les écologistes, arrivés troisièmes à Namur au terme des élections. Au parlement bruxellois, la cheffe de file socialiste, Laurette Onkelinx, et le ministre-président sortant, Rudi Vervoort, recevront d'abord Ecolo, arrivé deuxième parti. Des consultations seront également menées au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une pause sera ensuite observée à l'occasion du congé de l'Ascension. De nouvelles consultations auront lieu ensuite la semaine prochaine. S'il a régressé dans toutes les entités dans lesquelles il se présentait, le parti socialiste a confirmé sa première place à la Région wallonne, à la Région bruxelloise, et a fortiori en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est également, une nouvelle fois, arrivé premier parti francophone à la Chambre. Au niveau fédéral, l'initiative appartient au roi Philippe qui a entamé un tour de consultations. Après avoir, comme le veut la tradition reçu lundi matin le Premier ministre sortant Charles Michel, ainsi que les présidents de la Chambre et du Sénat, Siegfreid Bracke (N-VA) et Jacques Brotchi (MR), le souverain s'est entretenu lundi après-midi avec le président de la N-VA, Bart De Wever. Ce dernier a reconnu dimanche la défaite de sa formation qui reste cependant la première à la Chambre et au parlement flamand. Le chef de l'Etat a ensuite reçu le président du PS, Elio Di Rupo. (Belga)