"Au départ, ils n'ont pas d'affinités avec un secteur en particulier. Nous voulons donc les engager dans un projet d'entreprise et le travail sur le terrain est primordial", explique le directeur général d'Actiris, Grégor Chapelle. "Certains jeunes ont eu des difficultés au début, mais ils deviennent au fur et à mesure enthousiastes et motivés. Nous les poussons à croire en eux", déclare Sophie Godhaird, formatrice chez YouthStart . Outre les journées en entreprise, la formation prévoit également des ateliers de théâtre et des sorties culturelles. "Nous essayons de créer une dynamique de groupe pour qu'ils développent leur facultés de communication et qu'ils se sentent bien dans le milieu du travail", ajoute la formatrice. Après "Tu veux Test?!", tous les participants ont décidé de continuer leurs formations. Certains ont déjà pu décrocher un contrat dans une entreprise ou dans le secteur public. La reine Mathilde soutient le projet. Elle a d'ailleurs eu l'occasion de s'entretenir avec les jeunes participants jeudi matin lors d'une rencontre au centre d'Art Contemporain Wiels. Ces derniers étaient "heureux et fiers" d'avoir pu partager leurs expériences. Selon les organisateurs du projet, "Tu veux Test?!" devrait être prolongé l'année prochaine. (Belga)

"Au départ, ils n'ont pas d'affinités avec un secteur en particulier. Nous voulons donc les engager dans un projet d'entreprise et le travail sur le terrain est primordial", explique le directeur général d'Actiris, Grégor Chapelle. "Certains jeunes ont eu des difficultés au début, mais ils deviennent au fur et à mesure enthousiastes et motivés. Nous les poussons à croire en eux", déclare Sophie Godhaird, formatrice chez YouthStart . Outre les journées en entreprise, la formation prévoit également des ateliers de théâtre et des sorties culturelles. "Nous essayons de créer une dynamique de groupe pour qu'ils développent leur facultés de communication et qu'ils se sentent bien dans le milieu du travail", ajoute la formatrice. Après "Tu veux Test?!", tous les participants ont décidé de continuer leurs formations. Certains ont déjà pu décrocher un contrat dans une entreprise ou dans le secteur public. La reine Mathilde soutient le projet. Elle a d'ailleurs eu l'occasion de s'entretenir avec les jeunes participants jeudi matin lors d'une rencontre au centre d'Art Contemporain Wiels. Ces derniers étaient "heureux et fiers" d'avoir pu partager leurs expériences. Selon les organisateurs du projet, "Tu veux Test?!" devrait être prolongé l'année prochaine. (Belga)