L'accord politique qui a conduit à ces votes concernant les institutions biculturelles bruxelloises avait été conclu par les ministres Alda Greoli (Wallonie-Bruxelles), Kris Peeters (Fédéral) et Sven Gatz (Communauté flamande). Concrètement, les règles à Bruxelles seront les mêmes que celles qui se trouvent dans les législations des deux Communautés. Les livres en français vendus dans la capitale devront respecter les règles du décret de la Communauté française du 19 octobre 2017 relatif au prix unique du livre, et inversement pour les livres en néerlandais vendus dans la même Région. Se réjouissant de l'aboutissement de cette réforme rédigée en concertation avec le secteur du livre, la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Gréoli (cdH), en a rappelé les objectifs: la démocratisation du livre afin de promouvoir la lecture; la suppression de la tabelle, afin de supprimer la taxe payée par les consommateurs pour l'achat de livres édités à l'étranger; une juste concurrence entre les petits libraires, les grandes surfaces et les sociétés de vente en ligne. Selon Mme Greoli, il s'agissait aussi de prendre en compte les spécificités des ouvrages numériques et du livre de bandes dessinées, l'importance des bibliothèques publiques dans la politique culturelle de la Communauté française ainsi que l'accessibilité de la lecture dans les écoles. Le prix unique du livre sera donc d'application sur l'ensemble du territoire belge dès le mois d'avril, a-t-elle souligné. (Belga)

L'accord politique qui a conduit à ces votes concernant les institutions biculturelles bruxelloises avait été conclu par les ministres Alda Greoli (Wallonie-Bruxelles), Kris Peeters (Fédéral) et Sven Gatz (Communauté flamande). Concrètement, les règles à Bruxelles seront les mêmes que celles qui se trouvent dans les législations des deux Communautés. Les livres en français vendus dans la capitale devront respecter les règles du décret de la Communauté française du 19 octobre 2017 relatif au prix unique du livre, et inversement pour les livres en néerlandais vendus dans la même Région. Se réjouissant de l'aboutissement de cette réforme rédigée en concertation avec le secteur du livre, la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Gréoli (cdH), en a rappelé les objectifs: la démocratisation du livre afin de promouvoir la lecture; la suppression de la tabelle, afin de supprimer la taxe payée par les consommateurs pour l'achat de livres édités à l'étranger; une juste concurrence entre les petits libraires, les grandes surfaces et les sociétés de vente en ligne. Selon Mme Greoli, il s'agissait aussi de prendre en compte les spécificités des ouvrages numériques et du livre de bandes dessinées, l'importance des bibliothèques publiques dans la politique culturelle de la Communauté française ainsi que l'accessibilité de la lecture dans les écoles. Le prix unique du livre sera donc d'application sur l'ensemble du territoire belge dès le mois d'avril, a-t-elle souligné. (Belga)