Dès vendredi, le prix unique du livre, soit celui fixé par l'éditeur, sera donc d'application sur l'ensemble du territoire belge. Concrètement, les livres en langue française parus à partir du 1er janvier 2018 seront soumis aussi à Bruxelles au décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 19 octobre 2017. Celui-ci était entré en vigueur le 1er janvier 2018 au sud du pays. Les livres en langue néerlandaise seront, eux, soumis au décret flamand. Les livres vendus dans d'autres langues ne sont pas concernés par la mesure. La mise en ?uvre du prix unique du livre à Bruxelles est le fruit d'un accord de coopération entre les deux communautés et le fédéral, qui exerce la compétence bicommunautaire dite résiduelle sur le prix du livre dans la capitale. "Pour le lecteur, le prix va donc diminuer", a assuré la ministre, qui a rappelé que le décret répond aux objectifs de "démocratisation du livre" et de "juste concurrence entre les petits libraires, les grandes surfaces et les sociétés de vente en ligne." Le décret s'applique en effet également à des plateformes comme Amazon. (Belga)

Dès vendredi, le prix unique du livre, soit celui fixé par l'éditeur, sera donc d'application sur l'ensemble du territoire belge. Concrètement, les livres en langue française parus à partir du 1er janvier 2018 seront soumis aussi à Bruxelles au décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 19 octobre 2017. Celui-ci était entré en vigueur le 1er janvier 2018 au sud du pays. Les livres en langue néerlandaise seront, eux, soumis au décret flamand. Les livres vendus dans d'autres langues ne sont pas concernés par la mesure. La mise en ?uvre du prix unique du livre à Bruxelles est le fruit d'un accord de coopération entre les deux communautés et le fédéral, qui exerce la compétence bicommunautaire dite résiduelle sur le prix du livre dans la capitale. "Pour le lecteur, le prix va donc diminuer", a assuré la ministre, qui a rappelé que le décret répond aux objectifs de "démocratisation du livre" et de "juste concurrence entre les petits libraires, les grandes surfaces et les sociétés de vente en ligne." Le décret s'applique en effet également à des plateformes comme Amazon. (Belga)