L'étude se fonde sur la poursuite de la politique actuelle, soit la fermeture progressive des centrales nucléaires, l'aménagement de parc éoliens en mer et la construction de nouvelles centrales au gaz.

Cette hausse des prix pourrait menacer la viabilité de certaines activités industrielles en Belgique, avertissent les auteurs du rapport, visant notamment la production de papier qui fournit 4.000 emplois directs.

L'étude se fonde sur la poursuite de la politique actuelle, soit la fermeture progressive des centrales nucléaires, l'aménagement de parc éoliens en mer et la construction de nouvelles centrales au gaz. Cette hausse des prix pourrait menacer la viabilité de certaines activités industrielles en Belgique, avertissent les auteurs du rapport, visant notamment la production de papier qui fournit 4.000 emplois directs.