"L'époque où la famille royale pouvait faire pression sur des parlementaires est heureusement révolue depuis longtemps. Nous sommes en 2018, pas en 1918. Il m'appartient comme parlementaire d'exercer ma fonction de contrôle, je ne me laisserai pas mettre sous pression", a réagi Peter Buysrogge.

Le député N-VA relève plus particulièrement l'absence de mention de la présence du prince à la réception controversée à l'ambassade de Chine qui lui a valu une sanction. Le prince avait nié avoir été présent à cet événement dans le cadre de ses fonctions mais pour le député il a bien admis avoir été là. Le rapport d'activités omet cette participation mais relève bien une autre à la fédération professionnelle des exploitants de friteries, s'étonne le député.

"L'époque où la famille royale pouvait faire pression sur des parlementaires est heureusement révolue depuis longtemps. Nous sommes en 2018, pas en 1918. Il m'appartient comme parlementaire d'exercer ma fonction de contrôle, je ne me laisserai pas mettre sous pression", a réagi Peter Buysrogge.Le député N-VA relève plus particulièrement l'absence de mention de la présence du prince à la réception controversée à l'ambassade de Chine qui lui a valu une sanction. Le prince avait nié avoir été présent à cet événement dans le cadre de ses fonctions mais pour le député il a bien admis avoir été là. Le rapport d'activités omet cette participation mais relève bien une autre à la fédération professionnelle des exploitants de friteries, s'étonne le député.