Dans ce document, le duc d'York, 61 ans, "demande respectueusement le rejet de la plainte déposée par Virginia Giuffre", écrivent ses avocats. Cette Américaine, qui avait déjà accusé publiquement le deuxième fils de la reine Elizabeth, avait déposé plainte en août 2021 devant le tribunal fédéral de Manhattan. L'affaire est particulièrement embarrassante pour la famille royale britannique car le sulfureux financier Jeffrey Epstein y est associé. Dans sa plainte, Virginia Giuffre accuse le prince Andrew d'être "l'un des hommes puissants" à qui elle aurait été "remise dans un but sexuel" quand elle a été, affirme-t-elle, la victime entre 2000 et 2002, à partir de ses 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de se donner la mort dans une prison de Manhattan, à l'été 2019. Les avocats d'Andrew, qui a toujours nié les accusations, demandent au tribunal de Manhattan que la plainte soit rejetée parce que, selon eux, elle ne fait pas état d'"une demande pouvant donner lieu à réparation". De manière alternative, ils demandent au tribunal d'exiger que la plaignante "fournisse une version plus définitive de ses allégations". Ils demandent enfin au tribunal de tenir un "débat oral" sur ces questions. Depuis le dépôt de la plainte, le duc d'York avait contesté sa notification, avant de finalement la reconnaître. Le prince Andrew est accusé d'avoir "agressé sexuellement" Mme Giuffre, alors mineure, à trois reprises: à Londres chez Ghislaine Maxwell, une proche de Jeffrey Epstein, et dans les propriétés du financier américain à New York et dans les îles Vierges. Malgré ses dénégations, sa fréquentation de l'homme d'affaires américain l'avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique. (Belga)

Dans ce document, le duc d'York, 61 ans, "demande respectueusement le rejet de la plainte déposée par Virginia Giuffre", écrivent ses avocats. Cette Américaine, qui avait déjà accusé publiquement le deuxième fils de la reine Elizabeth, avait déposé plainte en août 2021 devant le tribunal fédéral de Manhattan. L'affaire est particulièrement embarrassante pour la famille royale britannique car le sulfureux financier Jeffrey Epstein y est associé. Dans sa plainte, Virginia Giuffre accuse le prince Andrew d'être "l'un des hommes puissants" à qui elle aurait été "remise dans un but sexuel" quand elle a été, affirme-t-elle, la victime entre 2000 et 2002, à partir de ses 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de se donner la mort dans une prison de Manhattan, à l'été 2019. Les avocats d'Andrew, qui a toujours nié les accusations, demandent au tribunal de Manhattan que la plainte soit rejetée parce que, selon eux, elle ne fait pas état d'"une demande pouvant donner lieu à réparation". De manière alternative, ils demandent au tribunal d'exiger que la plaignante "fournisse une version plus définitive de ses allégations". Ils demandent enfin au tribunal de tenir un "débat oral" sur ces questions. Depuis le dépôt de la plainte, le duc d'York avait contesté sa notification, avant de finalement la reconnaître. Le prince Andrew est accusé d'avoir "agressé sexuellement" Mme Giuffre, alors mineure, à trois reprises: à Londres chez Ghislaine Maxwell, une proche de Jeffrey Epstein, et dans les propriétés du financier américain à New York et dans les îles Vierges. Malgré ses dénégations, sa fréquentation de l'homme d'affaires américain l'avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique. (Belga)