Tom Van Grieken s'est rendu au bureau de vote avec sa compagne. Le couple allait ensuite prendre un petit-déjeuner avec des voisins, avant de rencontrer des militants et de retrouver ses collègues du parti pour suivre les résultats, a-t-il indiqué à la presse. Cinq ans après une défaite qui ne lui a laissé que 11 députés, le Vlaams Belang, conforté par un regain aux élections locales d'octobre, compte réaliser ce dimanche la plus forte percée parmi les partis qui se présentent au nord du pays. Si les sondages se confirment, le parti d'extrême droite pourrait remonter à la troisième place du paysage politique flamand, approchant les 15%, alors qu'il était tombé à 5,8% il y a cinq ans. (Belga)