"La décision d'Irakli Kobakhidze de quitter son poste est une preuve du grand niveau de responsabilité fixé par notre parti et non pas une concession aux demandes irresponsables des partis de l'opposition", a indiqué lors d'une conférence de presse Khakha Kaladze, secrétaire général du parti au pouvoir du Rêve géorgien. Des milliers de protestataires avaient tenté jeudi d'investir le parlement à Tbilissi, furieux qu'un parlementaire russe, le député communiste Sergueï Gavrilov, s'adresse à l'assemblée géorgienne depuis le siège de son président à l'occasion d'une rencontre internationale. La présence à cette rencontre annuelle de l'Assemblée interparlementaire sur l'orthodoxie de représentants parlementaires russes choquaient les citoyens de l'ex-république soviétique, qui a mené une brève guerre contre la Russie en 2008. Celle-ci avait entériné la perte du contrôle de ses deux régions séparatistes prorusses d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud. (Belga)